De maraîcher à conducteur de car

Voici le portrait de M. Stéphane TRIESTINI, ancien maraîcher, devenu conducteur de car au sein de Collas Voyages. Après une formation pour obtenir son permis, il est aujourd’hui embauché à durée indéterminée.

Parlez-nous un peu de vous, de votre parcours…

J’ai un Bac Pro et un niveau BTS en électrotechnique mais je n’ai pas trouvé de travail. J’ai postulé pour des petits jobs d’été dans le maraîchage, j’ai fait une saison et j’ai dû faire mes preuves car j’y suis resté 15 ans ! Manque de chance, j’ai eu un problème physique. J’ai été arrêté pendant un an et j’ai été reconnu en maladie professionnelle car je ne pouvais plus faire de gestes répétitifs.
Je n’ai pas été très longtemps à retrouver quelque chose. Six mois après avoir été licencié pour inaptitude, j’ai fait un contrat de professionnalisation à La Poste. Malgré mon diplôme de facteur en poche, je n’ai pas été embauché, 6 personnes sur 22 ont eu un contrat. J’ai donc relancé mes démarches.

collas

Comment vous est venue cette idée de reconversion et comment cela s’est passé ?

C’est ma conseillère de Cap emploi 50, Mme LACOLLEY, qui m’a contacté pour me proposer la formation et j’ai tout de suite accepté ! Je suis quelqu’un qui aime bouger, j’aime bien conduire.
J’ai passé des tests et intégré un parcours de formation de 3 mois pour obtenir un Titre Professionnel de Conducteur de Transport Routier Interurbain de Voyageurs. C’était une POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective) financée par Pôle Emploi et l’OPCA.
Tout s’est bien passé pendant la formation mais le jour de l’examen nous avons presque tous été ajournés, 3 sur 10 l’ont eu dont 2 qui avaient déjà le permis poids lourd. J’étais très déçu. Avec ma conseillère nous avons donc négocié une promesse d’embauche afin d’avoir le financement pour passer ce qu’on appelle le « Permis Sec »: Permis D + FIMO Voyageurs et je l’ai eu !

Une fois le permis en poche que s’est il passé pour vous ?

J’ai signé mon cdi ! Cela fait maintenant plus d’un an que je suis conducteur de car pour Collas Voyages. J’avais fait mon stage chez eux pendant la formation, on m’a tout de suite fait confiance. Au début, j’ai fait des études de ligne pour apprendre les circuits. Aujourd’hui, j’ai ma propre tournée, je m’occupe du transport scolaire le matin et le soir, j’ai même évolué vers un 25 h hebdo. Je fais au moins 2000 km par mois. Je fais un métier qui me plait et je m’y vois jusqu’à la retraite !

Quelles sont les qualités requises pour être conducteur de car ?

La ponctualité c’est impératif ! Ainsi que le sens de l’orientation et l’amabilité. Il faut aussi être vigilant et veiller à ce que les enfants mettent bien leur ceinture et leur gilet de sécurité.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite se reconvertir ?

D’abord être très motivé, et le faire sérieusement. Pour moi, c’est une reconversion réussie !

Fin de l’article

Les commentaire sont fermés.