Emploi et handicap psychique

Selon l’UNAFAM, 3% de la population souffre d’un handicap psychique sévère. Ce handicap a des retentissements sur la vie personnelle des personnes, mais également sur leur vie professionnelle. En effet, les compétences et les capacités ne sont pas touchées par le handicap, mais la personne peut être en difficulté pour les mettre en œuvre dans un cadre professionnel. Dans la Manche, l’association Handicap &Emploi accompagne entre autres les personnes porteuses d’un handicap psychique afin de favoriser leur insertion ou leur maintien en emploi grâce à un dispositif conçu et financé par l’AGEFIPH et le FIPHFP

 

Qu’est-ce que le handicap psychique ?

Le handicap psychique résulte de maladies psychiques ou de troubles mentaux chroniques qui surviennent le plus souvent à l’adolescence ou au début de l’âge adulte.

Les capacités intellectuelles des personnes sont souvent intactes. Néanmoins, des soins médicaux sont indispensables.

On constate fréquemment que le handicap évolue dans le temps avec une variation des troubles psychiques.

Exemples de handicaps psychiques : troubles psychotiques (schizophrénies), troubles de l’humeur (dépression, bipolaire), troubles de la personnalité (paranoïaque, schizoïde, borderline…), troubles névrotiques (troubles obsessionnels envahissants, les phobies invalidantes, …)

Ne sont pas prises en compte ici les problématiques liées aux Risques Psychosociaux et les atteintes neurologiques associées à un traumatisme crânien.

Un dispositif spécifique à la disposition des personnes et leur entreprise

Nous fournissons aux salariés et à leur employeur une expertise dans le cadre d’un projet d’insertion professionnelle ou de maintien dans l’emploi, permettant de répondre à des besoins en lien avec leur pathologie. Cette prestation est mobilisable sur toute la Normandie. Dans le Calvados, la Manche et l’Orne, c’est un groupement dirigé par l’ADAPEI 61 qui a été choisi par l’Agefiph et le FIPHFP pour mettre en oeuvre cette action. Handicap & Emploi est membre de ce groupement.

Le nom de ce dispositif est « prestations ponctuelles spécifiques pour les personnes ayant un handicap psychique », appelé aussi « PPS psychiques ».

Pour qui sont faites ces PPS psychiques ?

Ce dispositif vise à aider les personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, en situation de handicap psychique, et en capacité de travailler en milieu ordinaire de travail : Demandeurs d’emploi, salarisé du secteur privé, indépendants ou agents des 3 Fonctions Publiques.

 

PPS psychiques : différentes prestations sont mobilisables

  • PPS 1 – Prestation d’appui à un diagnostic approfondi

Il s’agit ici d’identifier les prérequis nécessaires pour entamer un parcours, repérer les éléments facilitateurs ainsi que les freins, à la fois généraux et relatifs à l’employabilité. C’est une prestation de 6 heures à 15 heures sur 3 mois maximum

  • PPS 2 – Prestation d’appui à l’élaboration du projet professionnel

Le but ici est d’identifier les atouts et capacités de la personne, afin de construire un projet professionnel réaliste et compatible avec le handicap. C’est une prestation de 30 heures sur 9 mois maximum

  • PPS 3 – Prestation d’appui à la validation du projet professionnel

C’est une prestation pour valider le projet professionnel de la personne, définir les modalités de compensation éventuelles à mettre en œuvre. C’est une prestation de 15 heures sur 1 mois maximum

  • PPS 4 – Prestation d’appui à l’intégration en entreprise ou en formation

Cette PPS sert à faciliter l’intégration en formation ou en emploi de la personne. C’est une prestation de 20 heures sur 9 mois maximum 

  • PPS 5 – Prestation de suivi dans l’emploi

L’objectif est de désamorcer le plus rapidement possible les conflits ou problèmes éventuels.  C’est une prestation de 5 heures avec un délai d’intervention de 48 heures

  • PPS 6Prestation d’appui-conseil pour le maintien dans l’emploi

Cette PPS sert à éviter la désinsertion professionnelle du salarié en difficulté dans son poste de travail pour des raisons liées à leur état de souffrance psychique et de handicap. C’est une prestation de 30 heures sur 6 mois maximum

 

Comment bénéficier de cette prestation ?

Cette prestation est mobilisable, exclusivement sur prescription de Cap emploi, du SAMETH, de Pôle Emploi ou des missions locales.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez contacter le service « Psychologie du Travail » de Handicap & Emploi au 02 33 72 55 21.

 

Fin de l’article

Les commentaire sont fermés.