Handicap et alternance, c’est le bon moment

Fondée en 1880, la carrosserie REGNAULT SAS de Coutances est une société familiale spécialisée dans le carrossage de véhicules industriels en France et à l’international. L’entreprise est gérée par Olivier Regnault, arrière-petit-fils du créateur. Elle compte à ce jour une centaine de salariés, dont 6 sont en contrats en alternance.Parmi les alternants, un parcours retient l’attention, celui de Patricia UNGARI, suivi par Cap emploi 50, en contrat de professionnalisation à temps partiel en tant que secrétaire comptable au sein du service comptabilité depuis 2 ans.

Témoignage de Damien VARIN, responsable du service comptable

Avant l’arrivée de Patricia, nous avions une méconnaissance du dispositif « contrat de professionnalisation ». Charlotte Fleury, conseillère à Cap emploi 50, nous a présenté le dispositif, ses avantages et ses inconvénients.
L’AFPA de Coutances a aménagé pour Patricia une formation « Secrétaire Comptable » répondant à ses capacités professionnelles. L’ADEFIM, notre OPCA, a ensuite monté le dossier pour une prise en charge de la formation à 100 %.
Toutes les conditions étaient réunies pour que les deux années de formation se passent bien. Patricia a donc alterné des périodes d’enseignement à l’AFPA et des périodes de travail en entreprise. Ce système lui a permis de découvrir l’univers professionnel de plain-pied et d’avoir une véritable approche du métier.
Aujourd’hui, Patricia a obtenu son titre professionnel de Secrétaire Comptable et s’apprête à signer un CDI dans quelques jours dans notre société.
Patricia étant âgée de plus de 45 ans, nous avons pu bénéficier de l’exonération des cotisations patronales de sécurité sociale, d’allocations familiales et d’accident du travail. Nous avons eu également des aides de l’AGEFIPH.

Témoignage de Patricia UNGARI, 52 ans, en contrat de professionnalisation secrétaire comptable

Issue de domaine de la pêche, j’ai dû me reconvertir compte tenu de mon handicap. Je me suis orientée dans le domaine du secrétariat comptabilité, et après un stage en entreprise au sein de l’entreprise Regnault, j’ai pu négocier un contrat de professionnalisation.
Selon moi, le contrat en alternance est très positif, la pratique en entreprise est essentielle et concrétise ce que l’on apprend en formation.
Aujourd’hui je vais être embauchée à durée indéterminée car j’ai pu faire mes preuves depuis 2 ans pendant le contrat de professionalisation, je connais les tâches qui vont m’être confiées, je me suis bien intégrée au sein de l’entreprise, c’est rassurant.
Le plus important pour y arriver, c’est d’avoir la motivation, l’envie et ne pas hésiter à proposer aux entreprises ce type de contrat, d’autant plus qu’en tant que travailleur handicapé il n’y a pas de limite d’âge pour se former !

regnaut2jpg

Fin de l’article

Les commentaire sont fermés.