Notre logo, un symbole fort

Nous avons fait appel à la plateforme Creads pour nous concevoir notre logo. Parmi 200 propositions, c’est ce trombone qui a retenu notre attention. Ce logo symbolise le handicap, le travail, l’insertion et le maintien dans l’emploi, mais aussi la perfection, le design, la solidarité, la longévité, la simplicité…

Merci à Wikipedia qui nous a aidé dans nos recherches, et au remarquable article vu sur Slate.fr, le journal en ligne.

Notre logo expliqué par le graphiste de la plate-forme Creads

Le graphiste qui a gagné le concours est Erick alias Tubirtta. Son idée pour ce logo était de trouver une représentation de l’association « handicap / travail » en exprimant l’idée « d’insertion » et de « maintien ».
La représentation positive du handicap n’est pas une chose évidente. À contrario, l’emploi est plus facile à symboliser et dégage une notion naturellement positive. L’idée a donc été de trouver un signe graphique, extrait de l’univers du travail, permettant de représenter la notion d’insertion, de « rapprochement » et de « maintien » : le trombone. Sa représentation est simple et impactante, et se prête parfaitement à une utilisation en logo. Son rôle est très générique et permet de symboliser le travail « en général ».

Les notions de handicap et d’emploi sont ainsi représentées par deux aplats de couleurs, complémentaires des couleurs de Cap emploi et du Sameth, reliés l’un à l’autre par la représentation graphique d’un trombone en contre-forme, laissant apparaître une troisième couleur, fusion des deux premières.
Le pictogramme dans son ensemble est coloré et positif, avec des formes graphiques simples, facilement mémorisables.
La typographie, moderne et sans empattement, a été travaillée pour subtilement représenter la notion de handicap (certaines lettres sont tronquées, et pourtant parfaitement lisibles, comme le handicap qui permet néanmoins d’effectuer ses missions). Cette astuce simple lui confère un caractère original et identifiant.

Histoire du trombone

Handicap-emploi_300-150-min
Les trombones faits de fil plié n’ont jamais été brevetés.
Une machine-outil destinée à produire ce type de trombone est brevetée en 1899 par William Middlebrook. Le Norvégien Johan Vaaler a breveté ce qui était vu comme supérieur à ce qui était proposé jusqu’alors. Pour cette raison, une rumeur circule à l’effet que la Norvège est le berceau du trombone. Elle a incité les gens à le porter comme symbole de la résistance contre l’occupation allemande et les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Les gens les portaient sur le revers de leur vêtement pour affirmer qu’ils sont solidaires et unis (ce à quoi sert, métaphoriquement, un trombone), alors que les autres symboles étaient proscrits.

« Solidaires et unis », belle métaphore pour notre association.

Deux anecdotes nous rendent ce logo encore plus sympathique

Dans l’environnement de Microsoft Office, la forme par défaut de l’assistant est un trombone anthropomorphique appelé Trombine (Clippit dans la version anglaise).
Kyle MacDonald, un jeune homme d’origine canadienne a, en 2005 et 2006, réussi à troquer un vulgaire trombone rouge contre une maison dans la ville de Kipling, grâce à une multitude d’échanges intermédiaires basés sur l’augmentation successive des objets échangés.

La polyvalence du trombone

Le trombone sert à maintenir solidaire une liasse de feuilles de papier.
Plié convenablement, il sert comme outil à crocheter. Il est aussi utile pour appuyer sur un bouton destiné à enclencher un mécanisme qui libère un CD pris dans un lecteur CD. Également, des personnes l’utilisent pour appuyer sur un minuscule bouton qui sert généralement à supprimer toutes les données à l’arrière des calculatrices ou des smartphones.

De la même manière, faut-il rappeler que les personnes en situation de handicap travaillent dans tous les domaines, nous les trouvons dans l’industrie, l’agriculture, la restauration…?

Le trombone, l’objet parfait

Si nous avons choisi le trombone comme symbole de l’insertion et du maintien dans l’emploi, c’est aussi parce que cet objet a un design parfait. Il a su se rendre indispensable dans la vie de tous les jours, et il fait un peu figure d’objet fétiche chez les professionnels du design.
La plupart des objets de tous les jours –comme la clé, le livre ou le téléphone– ont évolué de façon continue au fil de l’histoire. Et ce tout particulièrement au XXe siècle, qui a révolutionné, simplifié, ou technicisé la plupart des choses manipulées dans la vie quotidienne.

Voilà plus d’un siècle qu’il a été inventé –mais dans la plupart des cas, cette technologie innovante d’hier, rempli aujourd’hui les mêmes fonctions aux mêmes endroits. Pourquoi le trombone a-t-il trouvé sa forme définitive en si peu de temps ? Car le trombone est un objet fait pour durer, le trombone, qui se distingue par son faible coût, a un caractère interchangeable et il présente une longévité étonnante.

La simplicité du trombone lui a permis de devenir un symbole graphique du bureau numérique. Pour nombre d’employés de bureau du XXIe siècle, l’ustensile en fil d’acier est avant tout virtuel. C’est l’icône des «pièces jointes» de leur client de messagerie.
En dépit des déplacements en avion et de l’apparition de l’email, la vie de bureau moderne n’est pas si différente de celle d’il y a cent ans ; elle ne changera sans doute pas beaucoup au cours des cent prochaines années. Et le trombone à papier –objet satisfaisant par excellence, sans plus, ni moins– sera très certainement du voyage.

Notre association dont la vocation est de faciliter l’emploi des personnes en situation de handicap, le sera aussi !

Fin de l’article

Les commentaire sont fermés.