Maintien dans l’emploi d’un maître-nageur inapte

Monsieur Grégory Galbadon est Maître-Nageur Sauveteur dans le centre Manche. Suite à des problèmes de santé, et des restrictions entraînant sa Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé, il a été déclaré inapte à l’exercice de ses fonctions car il n’était plus en mesure d’assurer la mission de sauvetage. Il a pu néanmoins conserver son emploi suite à l’intervention du Sameth 50.

Intervention du Sameth 50

Monsieur Galbadon est éducateur territorial des activités physiques et sportives. C’est à dire maître-nageur sauveteur dans le langage courant. Des problèmes de santé ont entraîné sa reconnaissance de handicap. Il pouvait néanmoins assurer les cours collectifs en piscine mais n’était plus en mesure d’assurer la mission de sauvetage.

Comment assurer le maintien de son emploi ? La question a été posée par le sameth 50 en Commission de Maintien dans l’Emploi au Centre de gestion de la Manche au médecin de prévention.
La Sameth 50 a recommandé la mise en place d’un Bilan Professionnel en vue d’une reconversion professionnelle. Cet ancien sportif de haut niveau avait un véritable potentiel mais la collectivité employeur, comme l’agent, avait besoin d’accompagnement extérieur pour optimiser la reconversion.
Ce bilan professionnel a eu lieu de fin janvier à début Avril 2016.
Un poste s’est progressivement dessiné : Coordonnateur du Contrat de ville. Un réel plan de tutorat a été lancé ainsi qu’un plan de formation externe.

Début juillet 2016, le dossier de M. Galbadon a reçu un avis positif de la commission administrative paritaire (CAP), et l’agent a fait une demande d’intégration directe au poste de rédacteur principal 2e classe.
piscine

Le nouveau poste : coordonnateur du Contrat de ville

Rattaché au directeur général des services de la ville, le coordinateur du contrat de ville est chargé de piloter, coordonner la déclinaison et la mise en œuvre des actions des axes stratégiques du contrat de ville avec les partenaires concernés.
Il est le garant de la prise en compte des priorités de la collectivité en matière de développement social urbain.

A ce titre, il a des missions de pilotage et de mise en œuvre du contrat de ville, il gère des appels à projets annuels, il participe au sein d’une équipe à la mise en œuvre de projets éducatifs sur le quartier prioritaire. Il assure aussi le conseil aux citoyens, cela implique qu’il anime et organise la concertation avec les différents acteurs du quartier et aussi qu’il conseille et accompagne le conseil citoyen dans la formulation de propositions et l’émergence des projets.

Un nouveau poste qui s’accompagne d’un plan de formation

Un module de formation sur la politique de la ville a été mis en place

  • Méthodologie de projet appliquée au pilotage de la politique de la ville
  • Démarche de gestion urbaine de proximité
  • Bilan et perspectives de la politique de la ville
  • Le volet éducation dans le cadre de la politique de la ville
  • Accompagnement des associations dans le montage de projet
  • L’évaluation des actions de la politique de la ville

Ainsi que des formations « compétences transversales »

  • Entrainement à la prise de parole en public
  • Animation de réunion
  • Rédaction de compte rendus
  • La gestion du temps et l’organisation des tâches
  • Des compétences bureautiques
  • Approfondissement Word-Excel

Un maintien de l’emploi accompagné d’aménagements de poste

Une étude de poste a été faite afin de compenser les difficultés physiques de M. Galbadon (posture assise et travail sur écran). Des stores ont été installés car le bureau est composé d’un mur totalement vitré exposé plein sud. Ont été achetés par la collectivité une base (permettant de ne pas à avoir à réaliser tous les branchements plusieurs fois par jour), un écran plat et un câble d’alimentation d’ordinateur portable supplémentaire qui restera fixe sur le bureau. Enfin ont été co-financés par le FIPFHP un fauteuil ergonomique, un bras d’ordinateur, une souris ergonomique, un clavier plat et un repose pied.

Un maintien réussi malgré le handicap

Il s’agit là d’un véritable reclassement « par le haut » avec un soutien du FIPHFP tant sur le plan du financement du Bilan Professionnel, de la Formation et des équipements techniques. M. Galbadon s’est montré très proactif lors du bilan malgré des difficultés notables au démarrage quant au deuil de son métier et de ses capacités fonctionnelles. La collectivité a véritablement co-construit le plan de reclassement en étant source de propositions de différentes fiches de poste. La psychologue du travail a aidé M. Galbadon à faire le deuil de son métier, à entrer en résilience et à objectiver le profil de compétences et le mettre en corrélation avec les opportunités proposées par le service RH. Le Sameth a organisé la démarche, mis en relation les acteurs et animé le process pour une réponse réaliste et réalisable !

Fin de l’article

Les commentaire sont fermés.