Sophie, assistante à Cap emploi Cherbourg

  • 29 mai 2015
  • |
  • Portrait
  • |
  • Pas de commentaire

Un titre de Championne de France de Judo, 1ère d’un tournoi international, une participation aux championnats du monde, une médaille en représentant Handicap & Emploi au Championnat National Entreprises en 2009…

sophie photo V 10
Ce palmarès est exceptionnel, mais faut-il pratiquer les sports de combat dans ce métier ?

(rires) Non pas du tout. Ce serait une erreur de réduire le Judo à la confrontation, aux compétitions, aux résultats… Le Judo, c’est avant tout un Code moral et une discipline de vie, que l’on retrouve donc aussi dans le travail.

A quoi peut-on reconnaître une personne animée par « l’esprit Judo » ?

Elle met en pratique toutes les valeurs qui lui sont enseignées : le contrôle de soi, la politesse, le respect, la modestie, l’honneur, la sincérité, l’amitié, le courage.

Avant d’être à Cap emploi, j’étais embauchée en contrat aidé par une collectivité territoriale. Cet emploi fut une réelle opportunité pour moi car il m’a permis de découvrir le monde du travail.
A l’issue, je me suis retrouvée demandeur d’emploi. C’est à ce moment qu’on s’aperçoit de l’énergie nécessaire pour retrouver un emploi. Il faut beaucoup de courage pour faire face aux refus des employeurs et ne pas baisser les bras. Le courage est une valeur omniprésente dans le sport. Mais il faut aussi rester sincère lors d’un entretien d’embauche. Tout mensonge sera vite débusqué au moment de la pratique.

Mais concrètement, pour une assistante administrative à Cap emploi par exemple ?

Le contrôle de soi est également une valeur importante pour l’accueil du public. Il faut rester calme quelque soit l’humeur ou l’attitude de la personne qui se présente à soi. Les démarches administratives ne sont pas toujours simples, il faut donc être patient et respecter les personnes pour qui toutes ces procédures ne sont pas toujours évidentes. Il faut respecter les différences chez l’autre : dans un Cap emploi où l’on aide les personnes handicapées à retrouver une situation, c’est fondamental.

C’est en effet très concret. Et pour les autres valeurs ?

La politesse est une valeur évidente. J’ai au téléphone chaque jour des employeurs et des candidats en situation de handicap, il est donc essentiel d’être dans une vraie politesse à l’égard des autres, ce n’est donc pas une politesse conventionnelle, faite uniquement de belles formules.

Nous sommes une petite équipe à Cherbourg, ce qui crée des liens d’amitié. Il faut être soudé et travailler en bonne intelligence. La communication est essentielle.

L’honneur, c’est de savoir la chance que l’on a. J’ai la chance de travailler avec des collègues de confiance et faire un métier qui me plaît.
Nous recevons des mots de remerciements de personnes que nous avons accompagnées, c’est une belle récompense. Face à ces remerciements, il faut savoir rester modeste. Même si nous aidons les personnes, ce sont avant tout elles qui font les démarches et décrochent un emploi ou une formation.

Ces valeurs du judo se retrouvent donc dans la vie de tous les jours…

 

Les commentaire sont fermés.