Travailleur handicapé sénior et reconversion

Les travailleurs handicapés séniors qui souhaitent se reconvertir rencontrent de nombreuses difficultés. Handicap et Emploi les accompagne dans leur reconversion afin de favoriser leur insertion ou leur maintien en emploi.

Pourquoi se reconvertir lorsque l’on est un sénior ?

Se reconvertir lorsque l’on est en fin de carrière est rarement un choix. Cela résulte bien souvent d’une inaptitude au poste.
Le salarié peut alors faire appel au SAMETH 50 qui intervient pour accompagner les salariés en fin de carrière dans le maintien en emploi.
Lorsque le maintien au sein de l’entreprise n’est pas possible, le salarié doit alors construire un nouveau projet en reclassement interne et à défaut externe.

Les difficultés à surmonter

Changer de métier lorsque l’on est sénior peut ressembler à un parcours du combattant, tant les obstacles à franchir sont divers et variés.
Bien souvent, se détacher du métier qu’on aime et qu’on a exercé durant de nombreuses années est compliqué. De plus, la survenue de difficultés de santé peut être particulièrement difficile à vivre. Pourtant, avoir fait le deuil de son métier et avoir accepté son handicap est une condition indispensable pour construire un nouveau projet professionnel réaliste et réalisable.
Envisager une reconversion en approchant de la cinquantaine peut soulever des craintes supplémentaires telles que la capacité à reprendre une formation, devoir baisser ses critères de rémunération, reprendre un emploi en tant que débutant, la méconnaissance du marché de l’emploi, la représentation des séniors en entreprise…
C’est pourquoi l’association Handicap et Emploi accompagne dans la Manche les personnes en situation de handicap pour faire face à ces difficultés.

Des prestations d’aide à l’élaboration d’un projet professionnel

Des dispositifs existent afin d’accompagner les personnes handicapées séniors dans leur reconversion :
Bilan professionnel : prestation à la demande et en lien avec les employeurs, pour leur salarié, dans le cadre d’une reconversion interne ou externe (financement entreprise ou accord entreprise)
Prestation Spécifique d’Orientation Professionnelle (PSOP) : prestation à la demande de Cap emploi, du SAMETH, ou du service social de la CARSAT pour des salariés et des demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi (financement AGEFIPH)
Bilan de Compétences Adapté (BCA) : prestation à la demande du service social de la CARSAT pour des salariés du secteur privé en arrêt de travail (financement CPAM)

Des stages pour valider le projet professionnel

Une fois le projet identifié, il est important que le travailleur handicapé senior puisse tester son projet professionnel en réalisant une ou plusieurs immersions en entreprise. Cela lui permet de vérifier son attrait pour le métier et de se tester « en situation » au regard notamment de la situation de santé. Ces immersions permettent également de se créer un réseau professionnel et de se faire connaitre des entreprises pour favoriser le retour en emploi.
Il est possible de réaliser des immersions de différentes manières :
Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel (PMSMP) : convention mise en place pour des salariés et des demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’obligation d’emploi
PREstation d’accompagnement de mise en situation professionnelle de Salariés en Indemnités Journalières (PRESIJ) : prestation à la demande du service social de la CARSAT pour des salariés du secteur privé en arrêt de travail. C’est une prestation au maximum de 4 mois (Financement CPAM)
Essais encadrés : Prestation à la demande du service social de la CARSAT, du médecin du travail ou du SAMETH pour des salariés du secteur privé en arrêt de travail. Sa durée est de 3 jours fractionnables et renouvelables.

La construction d’un plan d’action personnalisé

Dès lors que le projet est validé, Handicap et Emploi co-construit avec les travailleurs handicapés séniors le plan d’action. Ce plan d’action détaille les étapes à suivre pour mettre en œuvre le projet professionnel. Cela peut inclure un projet de formation pour acquérir des compétences manquantes ou un projet de validation des acquis de l’expérience pour obtenir un diplôme en lien avec l’expérience de la personne.

Si vous souhaitez plus d’informations, contactez notre service « Psychologie du Travail » au 02 33 72 55 21.

Fin de l’article

Les commentaire sont fermés.